lundi 10 décembre 2018

L’Algérie est un pays des vieux et pour les vieux ! Par Amin Zaoui



Arrêtez, SVP, cette messe des morts : “L’Algérie est pays de la jeunesse” ! Depuis cinquante ans, soixante ans presque, ils n’arrêtent pas de nous matraquer les oreilles par cette expression : “L’Algérie est le pays des jeunes” !!

Arrêtez, SVP, cette messe des morts : “L’Algérie est pays de la jeunesse” !
L’Algérie était un pays de jeunesse. Elle ne l’est plus. “L’Algérie est le pays des jeunes” est une expression vieille comme les vieux qui la portent, qui la chantent ! Ceux qui jadis étaient jeunes !
“L’Algérie est le pays des jeunes”, cette prière politico-religieuse mensongère a trouvé son éternel nid dans les prêches des mosquées, dans le socialisme spécifique, dans la sociologie tiers-mondiste, dans les mauvais romans, dans la poésie en bois froid, dans la chanson sans âme, dans les statistiques fallacieuses…
“L’Algérie est un pays des jeunes” est un mensonge avec mille âmes et mille têtes!
Arrêtez, SVP, cette messe des morts !
Ceux qui depuis l’âge de leur jeunesse explosive n’ont pas cessé d’écouter ce disque rayé écumant cette messe funèbre, sont devenus des grands-pères. Et leurs enfants et leurs petits-enfants, à leur tour, eux aussi, sont en train d’écouter la même messe mortuaire !
Et les belles jeunes femmes, celles qui dans leur jeunesse pleine de rêve ont pour longtemps écouté la prière funèbre “le pays de la jeunesse”, sont toutes, aujourd’hui, devenues grands-mères, et leur vieilles filles sont ménopausées !
Même les écrivains qualifiés par la presse de “pays de la jeunesse” comme “jeunes écrivains” sont devenus des retraités sans dents et sans denrées !!
Ils nous ont piégés avec cette prière des morts : “l’Algérie est le pays de la jeunesse” ! 
Et les mamans, qui étaient, il y a quelques décennies de cela, belles et charmantes, ont enfantés des enfants qui à leur tour sont devenus des pères ! Ces mamans n’attendent “dans le pays de la jeunesse” qu’une seule et dernière chance, z’har, qui peut survenir du tirage au sort annuel d’el hadj. Aller se laver les os à La Mecque !
Dans “le pays de la jeunesse”, tout le monde veut partir à La Mecque. Et La Mecque, pour l’Algérien, est le chemin vers le monde de l’au-delà ! Ceci dit : tout le monde veut mourir. Ou en train de mourir ! À l’heure de mourir !
Et la messe des morts continue tantôt dans les prêches religieux politisés tantôt dans les discours politiques religiosés ! Au “pays de la jeunesse”, il n’y a pas de séparation entre la religion et la politique ! Même marmite !
Ceux qui sont nés avant la révolution sont jeunes !
Ceux qui ont fait avec brio la révolution algérienne, au milieu du siècle dernier, sont jeunes !
Dans un pays où il n’y a pas de rêve, où l’espoir est un cauchemar, ceux qui sont nés les premières années de l’indépendance ne sont plus jeunes !
Ceux qui sont nés le jour du coup d’État de Boumediene ne sont plus jeunes !
Ceux qui sont sortis au Printemps berbère en avril 82 ne sont plus jeunes, même leurs slogans ont vieilli.
Les jeunes qui ont participé aux événements du 5 octobre 88 sont vieux comme des chaussettes trouées !
Mais, où est-il ce pays de la jeunesse ? Personnellement, je ne le vois pas ! SVP, ne me dites pas que la jeunesse est un état d’esprit, dans la tête !
Ce qui éternise cette messe des morts “l’Algérie est un pays de la jeunesse” est l’existence en force du “ministère des Moudjahidine”.
Tant que les moudjahidine sont là, les autres, tous les autres qui sont venus au monde après eux, sont des jeunes ! Tant que le budget du ministère des Moudjahidine, de 2019, est plus important que celui de la culture, la messe “l’Algérie est un pays des jeunes” continue d’exister. Arrêtez, SVP, cette messe des morts : “L’Algérie est un pays des jeunes” !
Nous sommes un pays des vieux. Ce qui reste des jeunes de l’ex-pays des jeunes quittent le pays vers les autres pays pour vivre leur jeunesse perdue.
Nos jeunes meurent par la vieillesse de nos vieux, les vieux “du pays de la jeunesse” ou dans la mer.
Oui, dans “le pays de la jeunesse” le flambeau s’est éteint dans les mains des vieux sans qu’il passe à d’autres mains !


A. Z.
aminzaoui@yahoo.fr


Lire dans Liberté

1 commentaire: